En ce moment et à venir


LES VISITES DE L'ÉTÉ - Bordeaux Métropole

Cécile Beau et Nicolas Montgermont, Traversée, 2017, gare de Blanquefort
Cécile Beau et Nicolas Montgermont, Traversée, 2017, gare de Blanquefort
Tout comme l’été dernier, le musée imaginé vous propose des visites commentées pendant la période estivale. Le tarif est fixé à 5 euros par personne, auxquels il faudra parfois ajouter l’entrée de certains musées au tarif de groupe. 
VISITE 1
Le mardi 3 juillet de 14h à environ 16h30, découverte des oeuvres du tram. Durant cette visite, nous découvrirons l’oeuvre Traversée à la station gare de Blanquefort, Le Lion à la station Stalingrad et enfin La Maison aux personnages à la station Pellegrin.
Tarif : 5 euros, se munir d’un titre de transport TBM. Inscription obligatoire par mail.
VISITE 2
Le mardi 10 juillet de 14h à 15h30, visite de l’exposition SIC, présentée au CAPC.
Tarif : 5 euros + 4 euros l’entrée au tarif de groupe au CAPC. Inscription obligatoire par mail.
VISITE 3
>  Le mardi 21 août de 14h à 15h30, visite de l’exposition Légendes urbaines, présentée à la Base sous-marine de Bordeaux.
Tarif : 5 euros + 3 euros l’entrée au tarif de groupe à la Base sous-marine sauf si vous possédez la carte pass musées de Bordeaux)Inscription obligatoire par mail.
 
VISITE 4
Le vendredi 31 août de 14h à 15h30, visite des expositions Omorfia de Mary Laëtitia Gerval, De la lumière de Guillaume Toumanian et Maintenant et pour toujours de Renaud Chambon, à l’Institut culturel Bernard Magrez. Tarif : 5 euros + 4 euros l’entrée demi-tarif à l’Institut culturel Bernard Magrez. Inscription obligatoire par mail.

Rencontre à la médiathèque de Gradignan

Bigata, Le Pèlerin, Gradignan
Bigata, Le Pèlerin, Gradignan

Pour clôturer le cycle de conférences consacré à la sculpture, la médiathèque de Gradignan organise une rencontre avec l'artiste Danielle Bigata. Ce sera l'occasion pour le public de découvrir l'œuvre de ce sculpteur, intimement lié à sa vie, ses voyages et ses rencontres.

La production de cette artiste, qui a exposé en France, au Canada et en Allemagne, est visible dans le Parc de Laurenzane à Gradignan. Certaines de ses œuvres sont empruntables à l'artothèque de la médiathèque de Gradignan. C'est là qu'elle expose actuellement une sélection de dessins exécutés lors de ses nombreux voyages.

Au cours de cette rencontre, il sera possible pour le public d'échanger avec elle et notamment d'aborder la technique de la sculpture en bronze. A l'issue de ce moment, l'artiste dédicacera son livre.

La rencontre qui se déroulera le samedi 9 juin à partir de 16h, sera animée par le musée imaginé.

 

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles, à l'auditorium de la médiathèque de Gradignan.

 

Pour en savoir plus : site de Danielle Bigata


Conférences à la médiathèque de Gradignan

Le Bernin, "Le Rapt de Proserpine (détail)", 1622, marbre, 225 cm, Rome, Galerie Borghèse
Le Bernin, "Le Rapt de Proserpine (détail)", 1622, marbre, 225 cm, Rome, Galerie Borghèse

Le musée imaginé propose, pour la deuxième année, un cycle de conférences d'histoire de l'art consacré à la sculpture, Histoires de sculptures.

Médiathèque Jean Vautrin de Gradignan, 32, Route de Léognan. Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

 

Cette année quatre thèmes sont abordés :

 

> Samedi 3 février à 16h : Le Bernin et la sculpture baroque

Au XVIIème siècle, sous l’impulsion de la Contre-Réforme, la production artistique va connaître une évolution majeure notamment dans le domaine de la décoration monumentale. Ainsi, à Rome, Gian Lorenzo Bernini va renouveler profondément le vocabulaire de la sculpture, en privilégiant l’émotion et le spectaculaire.    

 

> Samedi 10 mars à 16h : La sculpture au XIXème siècle 

Au XIXème siècle, diverses tendances traversent la sculpture. La sculpture néoclassique, romantique ou réaliste témoignent d’une discipline qui reflète, autant que la peinture, les débats esthétiques de son temps. Mais à la fin du XIXème siècle, l’académisme menace la sculpture qui peine à se renouveler face au surgissement de l’art moderne. 

 

> Samedi 28 avril à 16h : La sculpture moderne

À la fin du XIXème siècle, la sculpture n’a pas connu les bouleversements qui ont secoué la peinture depuis la révolution incarnée par l’Impressionnisme, à l’exception notable de Rodin et de ses élèves. Il faudra attendre le début du XXème siècle, pour que la sculpture en tant que discipline rejoigne l’aventure de l’art moderne (avec Dada, le Futurisme, le Surréalisme, etc.).

 

> Samedi 12 mai à 16h : Giuseppe Penone et l’Arte povera

En 1968, l’artiste italien Giuseppe Penone entame un dialogue entre la sculpture et la nature qu’il mènera toute sa carrière. Par des analogies formelles, il nous fait comprendre que les processus de croissance perceptibles dans la nature relèvent aussi de la sculpture. Cette pratique nouvelle rejoint les préoccupations d’autres artistes italiens qui, au même moment, cherchent à produire de l’art en recourant à des matériaux inédits. Avec Penone, Michellangelo Pistolletto, Mario Merz ou Giovanni Anselmo, entre autres, formeront le mouvement de l’Arte povera.


Atelier à la médiathèque de Gradignan

Dans le cadre du cycle de conférences Histoires de sculptures, le musée imaginé propose un atelier de découverte de l'histoire de l'art à la médiathèque de Gradignan s'adressant aux enfants (de 6 à 12 ans).

Réservation obligatoire au 05 57 12 18 90

 

> Mercredi 11 avril de 14h à 15h30 : L'atelier du sculpteur

Il s'agira dans un premier temps de découvrir les outils du sculpteur avant de mettre la main pâte.


Les vacances de l'art à Mérignac

Le musée imaginé propose à la médiathèque de Mérignac des ateliers de découverte de l'histoire de l'art et de l'art contemporain s'adressant aux enfants (de 6 à 12 ans).

Réservation obligatoire au 05 57 00 02 20

 

> mercredi 14 février 2018 de 10h30 à 12h : Art et BD

Pendant longtemps, on a contesté le fait que la bande dessinée appartenait à l’art. Aujourd’hui, les préjugés qui lui étaient associés ont pour la plupart disparu, puisque l’on qualifie la bande dessinée de « 9ème art ».

La bande dessinée entretient de nombreuses relations avec les autres disciplines artistiques. Elle s’inspire de l’art, et il lui arrive aussi d’être influencée par l’art.

 

> mercredi 11 avril 2018 de 10h30 à 12h : Quand les déchets se transforment en œuvre d’art

Depuis quelques années déjà, les artistes ont souhaité créer leurs œuvres avec des matériaux différents, non nobles, des matériaux du quotidien. Cela a par exemple donné naissance au mouvement de l’Arte povera. Puis d’autres artistes on voulu aller encore plus loin, certains empreints d’une conscience écologique ont décidé de créer leurs œuvres à partir d’objets ou de matériaux destinés au rebus.

 

> mercredi 11 juillet 2018 de 10h30 à 12h30 : Les oiseaux dans l’art

Ce thème a inspiré les artistes de toutes les périodes et de toutes les origines. L’occasion de découvrir des œuvres variées, tant par les techniques utilisées que par les sujets abordés.

 

> mercredi  24 octobre 2018 de 10h30 à 12h : Les Héros dans l’art

Les peintres et les sculpteurs se sont toujours chargés de donner un visage aux héros mythologiques ou bibliques. Aujourd’hui, les héros contemporains, issus de la bande dessinée, des jeux vidéo ou du cinéma peuplent également les œuvres de nos artistes.

 

> mercredi 31 octobre 2018 de 10h30 à 12h : Art et sciences

A première vue, les artistes et les scientifiques ont des activités très éloignées. Ils ont pourtant un point commun : se sont des créateurs qui tentent de transformer le monde. Les liens entre artistes et savants sont très forts et les passerelles entre leurs domaines sont nombreuses.


Comptoirs de l'art à Bègles

Raphaël, "Les 3 Grâces", 1504-1505, huile sur bois, 17.8 × 17.6 cm, Chantilly, Musée Condé
Raphaël, "Les 3 Grâces", 1504-1505, huile sur bois, 17.8 × 17.6 cm, Chantilly, Musée Condé

Le musée imaginé propose, durant ce premier semestre, à la bibliothèque de Bègles deux comptoirs de l'art. Les comptoirs de l'art sont des moment d'échanges autour de questions liées à l'histoire de l'art et l'art contemporain.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

 

 > Mercredi  28 février à 18h30 : L’art et la question du beau

Durant ce comptoir, nous aborderons des questions qui permettront d’évoquer la question du beau dans l’histoire de l’art et l’art contemporain. Une œuvre d’art, pour être appréciée, doit-elle forcément être belle ? Si oui, quelle définition peut-on donner à la notion de beauté ? Le critère de beauté est-il pertinent pour juger de la valeur d’une œuvre d’art ? Est-ce que l’art n’est qu’une question de goût ?

 

> Mercredi 25 avril à 18h30 : L’art contemporain, un art élitiste ?

La confrontation avec une œuvre d’art contemporain laisse parfois le spectateur dubitatif, en particulier lorsque l’émotion esthétique n’est pas immédiate. Si les intentions de l’auteur ne sont pas perçues, nous avons l’impression d’être mis à l’écart, ne possédant pas les clés de compréhension de l’œuvre, à la différence, nous semble-t-il, d’une petite élite culturelle. Pourtant, l’art contemporain s’avère parfois plus abordable que l’art du passé…


Conférences à la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck

Gérard Fromanger, "Souffle de mai et juin 1968", sculptures montées carrefour d’Alesia à Paris
Gérard Fromanger, "Souffle de mai et juin 1968", sculptures montées carrefour d’Alesia à Paris

Le musée imaginé propose un cycle de conférences consacré à l'art et mai 68 intitulé : Révolutionnart !

Auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck, 85 cours du Maréchal Juin. Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

 

Nous aborderons trois thèmes durant ce cycle :

 

> Jeudi 29 mars à 18h30 : Les années 60 : le coup d’envoi de l’art contemporain

Durant cette décennie décisive, apparaissent des pratiques artistiques qui remettent en cause l’art traditionnel tout autant que l’art moderne. Dans un contexte de tensions sociales et politiques, des artistes d’une même génération, actifs sur deux continents – États-Unis et Europe -, ébranlent les fondations même de l’art et participent au mouvement général de défiance. Nous évoquerons notamment le Pop art et le Minimalisme américain, les expériences de Fluxus ou celles de l’Arte Povera.

 

> Jeudi 26 avril à 18h30 : 1968 : L’art contemporain en France

En cette année 1968, en France, de nombreux artistes redéfinissent à leur manière les frontières de l’art. Les artistes du Nouveau Réalisme revendiquent une nouvelle approche perceptive du réel, ceux de la Figuration Narrative, prônent un art engagé, alors, qu’un peu plus tard, ceux de Supports/Surfaces, s’attaquent aux éléments constitutifs du tableau. Durant les événements de mai 1968, certains d’entre eux se sont engagés politiquement, soit en participant aux manifestations, ou en enregistrant les événements, d’autres en en faisant le sujet de leurs œuvres. 

 

> Jeudi 24 mai à 18h30 : L’art post-soixante-huitard : l’héritage d’une génération

 

Durant cette conférence, nous essaierons de déterminer les conséquences de mai 68 dans l’approche de l’art, dans le domaine de l’enseignement artistique notamment, mais aussi comment les expérimentations développées durant les années 60, ont contribué à renouveler le langage des arts plastiques et fortement irrigué l’art d’aujourd’hui. Nous aborderons la production de la jeune génération, mais aussi les créations récentes de la génération 68 (Buren, Viallat, Lavier, etc.)


Cours d'histoire de l'art à Bègles et Mérignac

Le musée imaginé propose des cours d'histoire de l'art. Les inscriptions sont ouvertes, cliquez ici.


Abonnement visites 2018/2019

A partir d'octobre 2017, le musée imaginé propose une série de visites commentées d'expositions et d'architectures dans l'agglomération bordelaise. Jusqu'à juin 2018, nous proposons 6 visites commentées d'1h30 pour découvrir l'architecture ancienne et d'aujourd'hui, les musées patrimoniaux et la création la plus contemporaine.

 

Le programme des visites sera établi en fonction de l'actualité et de la pertinence des propositions :

 

 > Visites possibles selon la programmation :

   - Institut Culturel Bernard Magrez

   - Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

   - Frac Aquitaine

   - Base Sous-Marine de Bordeaux

   - Vieille Eglise de Mérignac

   - Annexe B (ateliers d'artistes à Bordeaux)

   - Cathédrale Saint André de Bordeaux

   - Les œuvres du Tram

   - Les mascarons de Bordeaux, etc.

  

Vous pouvez dès à présent télécharger le bulletin d'inscription et les modalités pour participer à ces visites et nous le renvoyer par courrier à l'adresse indiquée.

Télécharger
Bulletin d'inscription visites 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 163.5 KB

Initiative "L'un est l'autre" à Castelnau de Médoc et Vertheuil / 2017-2018

Visite de l'exposition Kyrielle à Mérignac
Visite de l'exposition Kyrielle à Mérignac

Après le projet Arts et Regards, parcours sensible, mené durant quatre années avec l’EHPAD Bois Gramond d’Eysines, Le musée imaginé a conçu, dans le cadre de l'appel à projet L’un est l’autre lancé par le Conseil départemental de la Gironde, un nouveau projet de sensibilisation à l'histoire de l'art et à l'art contemporain qui s’intitule L’art et la manière, l’art contemporain en partage. Cette nouvelle action s’appuie sur un  jumelage entre l’EHPAD Meduli à Castelnau-de-Médoc et de celui de la Fondation Roux de Vertheuil. Ce partenariat va permettre aux résidents de l’EHPAD Méduli de valoriser leur expérience des deux années écoulées, en partageant leurs découvertes (lieux d’expositions, artistes, pratiques artistiques, etc.) avec les résidents de l’EHPAD de Vertheuil.

Certaines animations seront réalisées en compagnie des élèves de CE2 de l'école Marcel Sembat de Bègles.

 

Au cours de séances d’initiation à l’histoire de l’art, des diaporamas présentant des œuvres célèbres de l’histoire de l’art seront présentés. L’occasion pour certains de raviver des souvenirs ou de partager des connaissances sur l’œuvre en question.

La plupart des participants connaît une œuvre qui le touche ou au contraire le dérange. Ce sera l’occasion de partager cette culture propre au vécu de chacun.

 

La créativité de chacun sera stimulée par les ateliers pratiques permettant à chaque participant, tout en s’inscrivant dans un projet collectif, de laisser parler sa sensibilité et son goût personnel, à travers différentes pratiques artistiques ou l’écriture.

La mémoire sera également stimulée d’une séance à l’autre, en reparlant des œuvres vues au cours des différentes visites.

Participer à la réalisation des visites commentées des expositions des productions permettra également la valorisation des savoirs et la stimulation de la mémoire.

           

Ce projet bénéficie du soutien du Conseil départemental de la Gironde.