En ce moment et à venir


Cours d'histoire de l'art à Bègles et Mérignac

Le musée imaginé propose des cours d'histoire de l'art. Les inscriptions sont ouvertes, cliquez ici.


Abonnement visites 2017/2018

A partir d'octobre 2017, le musée imaginé propose une série de visites commentées d'expositions et d'architectures dans l'agglomération bordelaise. Jusqu'à juin 2018, nous proposons 6 visites commentées d'1h30 pour découvrir l'architecture ancienne et d'aujourd'hui, les musées patrimoniaux et la création la plus contemporaine.

 

Le programme des visites sera établi en fonction de l'actualité et de la pertinence des propositions :

 

 > Visites possibles selon la programmation :

   - Institut Culturel Bernard Magrez

   - Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

   - Frac Aquitaine

   - Base Sous-Marine de Bordeaux

   - Vieille Eglise de Mérignac

   - Annexe B (ateliers d'artistes à Bordeaux)

   - Cathédrale Saint André de Bordeaux

   - Les œuvres du Tram

   - Les mascarons de Bordeaux, etc.

  

Vous pouvez dès à présent télécharger le bulletin d'inscription et les modalités pour participer à ces visites et nous le renvoyer par courrier à l'adresse indiquée.

Télécharger
Bulletin d'inscription visites 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 100.6 KB

Conférences à la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck

Caspar David Friedrich, Voyageur au-dessus de la mer de nuages
Caspar David Friedrich, Voyageur au-dessus de la mer de nuages

Le musée imaginé propose durant le second semestre 2017, un cycle de conférences intitulé : Art et Paysage.

Dans le domaine des Beaux-Arts, le paysage est un genre à part entière dont les évolutions témoignent de la perception changeante qu’a l’homme de la nature. C’est à partir de la Renaissance que le paysage fait véritablement son apparition dans les arts figurés, comme décor des actions humaines. Peu à peu, le paysage va gagner son autonomie en abandonnant le récit au profit de son propre spectacle. Au XIXème siècle, il deviendra le vecteur privilégié de la modernité avant que son importance ne décline au XXème siècle, sans jamais complétement disparaître.

 

> Jeudi 21 septembre, à 18h30 :  Le Paysage historique

 

L’intérêt des artistes de la Renaissance pour le paysage correspond à un mouvement plus général visant à décrire et expliquer de manière nouvelle le monde et ses mystères. Si la nature est représentée de manière plus attentive, il n’en demeure pas moins qu’elle reste reléguée au rang de décor sublimant les actions humaines. Au XVIIème siècle, le paysage prend plus d’ampleur, comme chez Poussin, ce dernier rénovant de manière spectaculaire ce genre. C’est au début du XIXème siècle que Pierre-Henri de Valenciennes, crée le concours du « paysage historique » à l’École des Beaux-Arts, entérinant des siècles de tradition, sans percevoir les évolutions majeures à venir.

 

> Jeudi 26 octobre, à 18h30 : Le Paysage hollandais au XVIIème siècle

 

C’est dans la peinture du Nord de l’Europe que l’on perçoit très tôt une appétence nouvelle pour la nature et sa représentation. À la fin du XVIème siècle et au XVIIème siècle, se développe une école du paysage en Hollande qui révolutionne le genre en lui conférant sa véritable autonomie. La variété et la qualité de ses représentations ont fait parler d’âge d’or pour qualifier la peinture de paysage de cette époque.

 

> Jeudi 9 novembre, à 18h30 : Le Paysage Romantique

La fin du XVIIIème et le début du XIXème siècle, sont marqués par la coexistence de deux courants esthétiques en grande partie opposés : le Néoclassicisme et le Romantisme. Le second se distingue du premier notamment par son rapport au paysage. À la suite de Rousseau, une perception nouvelle de la nature se fait jour chez certains artistes. Dans la peinture, elle devient le réceptacle des états d’âme du peintre ou traduit la notion de Sublime chère à Kant.

 

> Jeudi 23 novembre, à 18h30 : Le Paysage dans l’art moderne

Ce genre particulièrement codifié, notamment dans son enseignement, connaît au XIXème siècle une évolution spectaculaire qui marque le changement de paradigme qui s’opère à cette époque et dont nous ressentons encore les soubresauts aujourd’hui. De l’Impressionnisme au Surréalisme, le paysage accompagne et inspire les grands mouvements artistiques du courant moderne.

 

> Jeudi 14 décembre, à 18h30 : Le paysage urbain

Depuis l’Antiquité, les artistes décrivent la ville et ses évolutions dans des mises en scène souvent spectaculaires. Répondant aux mêmes grandes évolutions que le paysage « pur », le paysage urbain possède malgré tout des spécificités propres à ce genre. Il est aussi révélateur des mutations que connaît la ville tout au long de l’histoire.

 

Auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux Médiathèque, 85 cours du Maréchal Juin. Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.


Initiative "L'un est l'autre" à Castelnau de Médoc et Vertheuil / 2017-2018

Visite de l'exposition Kyrielle à Mérignac
Visite de l'exposition Kyrielle à Mérignac

Après le projet Arts et Regards, parcours sensible, mené durant quatre années avec l’EHPAD Bois Gramond d’Eysines, Le musée imaginé a conçu, dans le cadre de l'appel à projet L’un est l’autre lancé par le Conseil départemental de la Gironde, un nouveau projet de sensibilisation à l'histoire de l'art et à l'art contemporain qui s’intitule L’art et la manière, l’art contemporain en partage. Cette nouvelle action s’appuie sur un  jumelage entre l’EHPAD Meduli à Castelnau-de-Médoc et de celui de la Fondation Roux de Vertheuil. Ce partenariat va permettre aux résidents de l’EHPAD Méduli de valoriser leur expérience des deux années écoulées, en partageant leurs découvertes (lieux d’expositions, artistes, pratiques artistiques, etc.) avec les résidents de l’EHPAD de Vertheuil.

Certaines animations seront réalisées en compagnie des élèves de CE2 de l'école Marcel Sembat de Bègles.

 

Au cours de séances d’initiation à l’histoire de l’art, des diaporamas présentant des œuvres célèbres de l’histoire de l’art seront présentés. L’occasion pour certains de raviver des souvenirs ou de partager des connaissances sur l’œuvre en question.

La plupart des participants connaît une œuvre qui le touche ou au contraire le dérange. Ce sera l’occasion de partager cette culture propre au vécu de chacun.

 

La créativité de chacun sera stimulée par les ateliers pratiques permettant à chaque participant, tout en s’inscrivant dans un projet collectif, de laisser parler sa sensibilité et son goût personnel, à travers différentes pratiques artistiques ou l’écriture.

La mémoire sera également stimulée d’une séance à l’autre, en reparlant des œuvres vues au cours des différentes visites.

Participer à la réalisation des visites commentées des expositions des productions permettra également la valorisation des savoirs et la stimulation de la mémoire.

           

Ce projet bénéficie du soutien du Conseil départemental de la Gironde.