En ce moment et à venir


Conférence Bibliothèque de Bordeaux

Francis Jourdain, Meubles interchangeables. Musée d’art et d’histoire, Saint-Denis. Phot. Irène Andréani. © Adagp, Paris, 2016
Francis Jourdain, Meubles interchangeables. Musée d’art et d’histoire, Saint-Denis. Phot. Irène Andréani. © Adagp, Paris, 2016

A la demande de la Bibliothèque de Bordeaux, Le musée imaginé propose une conférence en Facebook live le jeudi 1er avril 2021 sur le thème :

 

L'art social : entre utopie et réalité (XIXe-XXe siècle)

Durant cette conférence, il s’agira de retracer l’histoire de la notion d’« art social » en France, un concept qui se forge tout au long du XIXe siècle, à partir de l’opposition entre « l’art pour l’art » et « l’art utile ». Mais les promoteurs de l’art social peinent à traduire leurs idées en actes et malgré quelques réalisations concrètes, ceux-ci se heurtent à une forme de conservatisme et d’immobilisme qui freinent leurs ambitions. Le déclenchement de la Première Guerre mondiale mettra fin, pour un temps, à cette utopie.

Les personnalités évoquées : Théophile Thoré, Etienne Cabet, Pierre-Joseph Proudhon, Gustave Courbet, Camille Pissarro, Maximilien Luce, Paul Signac, Gustave Geffroy, Jean Lahor, Roger Marx.

 

La conférence en ligne aura lieu le jeudi 1er avril 2021 à 18h sur la page Facebook de la Bibliothèque de Bordeaux.

 

Toujours en ligne sur cette page

 


Comptoir de l'art à Bègles

Cy Twombly, School of Athens, 1961, huile, peinture industrielle, crayon de couleur et mine de plomb sur toile, 190,3 x 200,5 cm, collection particulière.
Cy Twombly, School of Athens, 1961, huile, peinture industrielle, crayon de couleur et mine de plomb sur toile, 190,3 x 200,5 cm, collection particulière.

La Bibliothèque de Bègles et Le musée imaginé proposent cette année encore Les Comptoirs de l'art, un moment d'échange et de débat autour d'un sujet puisé dans l'histoire de l'art.

 

> Samedi 10 avril 2012 à 14h30 :

« J’aurais pu faire ça ! » ou la question du savoir-faire dans l’art contemporain.

« J’aurais pu faire ça ! », « Mon enfant aurait pu le faire ! ». Qui n’a pas un jour entendu ou prononcé soi-même ces phrases lors d’une visite d’une exposition d’art contemporain. Face à des propositions parfois minimalistes, il est tentant de mettre en doute les capacités techniques d’un artiste en s’estimant capable d’en faire autant. Pourtant, à bien y regarder, une forme ou un geste apparemment simple n’est peut-être pas si aisé à reproduire. Et la difficulté technique est-elle un critère suffisant pour attester de la qualité d’une œuvre d’art ? Le débat est lancé…

 

 

Bibliothèque de Bègles.

 

Sur réservation (places très limitées !!!) au 05 56 49 54 81

 

 

REPORTÉE A UNE DATE ULTÉRIEURE POUR CAUSE DE COVID-19

 


Conférences à Gradignan

Elisabeth Vigée-Lebrun, Madame Molé-Reymond (détail), 1786, Louvre
Elisabeth Vigée-Lebrun, Madame Molé-Reymond (détail), 1786, Louvre

La médiathèque Jean Vautrin de Gradignan et Le musée imaginé proposent, pour la seconde année consécutive, un cycle de conférences intitulé : 

« Où sont les femmes ? La place des artistes femmes dans l’histoire de l’art »

 

 > Samedi 15 février de 16h00 à 17h30 : « Elisabeth Vigée-Lebrun »

Évocation de la portraitiste officielle de Marie-Antoinette. Cette « star » de l’art au féminin, a su renouveler le genre très codifié du portrait aristocratique en y instillant une vie supplémentaire.

 

> Samedi 12 septembre de 16h00 à 17h30 : « Berthe Morisot »

Portrait de la plus discrète des impressionnistes, qui fut admirée de ses pairs mais dont le rôle fut longtemps minoré par les historiens de l’art. Son triomphe aujourd’hui révèle un changement d’époque.

 

> Samedi 3 octobre de 16h00 à 17h30 : « Frida Kahlo »

Sans doute l’artiste femme la plus connue du XXème siècle, mais dont le statut iconique a peut-être nui à la compréhension de l’œuvre.

 

> Samedi 7 novembre de 16h00 à 17h30 : « Louise Bourgeois » 

L’artiste franco-américaine est une figure incontournable de l’art contemporain. Se servant de l’art comme d’un moyen de dompter ses névroses, Louise Bourgeois a su créer un art à la portée universelle.

REPORTÉE A UNE DATE ULTÉRIEURE POUR CAUSE DE COVID-19

 

> Samedi 12 décembre de 16h à 17h30 :  « La jeune génération d’artistes femmes »

Regard subjectif sur la création contemporaine à travers des artistes femmes qui bousculent le monde de l’art. Avec notamment Camille Henrot, Laure Prouvost, etc. 

 REPORTÉE A UNE DATE ULTÉRIEURE POUR CAUSE DE COVID-19

 

A l'auditorium de la médiathèque Jean Vautrin de Gradignan.

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.


Projet La Clé Duchamp

Montage de la "Boite-en-valise" de Mathieu Mercier, d'après Marcel Duchamp.
Montage de la "Boite-en-valise" de Mathieu Mercier, d'après Marcel Duchamp.

À la demande du Frac Nouvelle-Aquitaine Méca, Le musée imaginé a été chargé de concevoir un module d'exposition destiné à  circuler sur le territoire aquitain dans les établissements scolaires. Ce dispositif intitulé La clé Duchamp, cherche à mettre en évidence les liens entre la création contemporain et l'art du passé.

La première exposition a été présentée dans l'espace de la Jetée, dans le nouveau bâtiment  La Méca. Elle réunissait des œuvres et des documents du Frac Nouvelle-Aquitaine Méca traitant de la question de la collection envisagée comme matériau plastique. "La collection à l'œuvre" présente, notamment, des œuvres et des documents de Raphaël Zarka, Mathieu Mercier, Chantal Raguet, Annette Messager, Joan Fontcuberta ou Antonio Saura.

 

 

Depuis janvier 2020, le dispositif circule dans les établissements scolaires d'Aquitaine.

> Du 17 janvier au 20 février 2020, c'est le lycée Claveille de Périgueux (24) qui a accueilli La Clé Duchamp.

> Du 25 septembre au 6 novembre 2020, au CFA de La Teste-de-Buch (33).

> Du 13 novembre au 18 décembre 2020, au collège de Lacanau (33).

> Du 8 janvier au 5 février 2021, au collège de Labouheyre (40).

 

Ce projet est financé par le Frac Nouvelle-Aquitaine Méca.


Initiative "Le Fil de l'art" / 2020-2021

Jeanine, résidente de l'Ehpad Bois Gramond d'Eysines, pose en "Fils de l'homme" de Magritte
Jeanine, résidente de l'Ehpad Bois Gramond d'Eysines, pose en "Fils de l'homme" de Magritte

Le projet "Le Fil de l'art" a été conçu par Le musée imaginé dans le cadre de l'appel à initiatives locales de développement social, lancé par le Conseil départemental de la Gironde, qui a retenu sa proposition.

 

Le projet consiste à faire découvrir des œuvres d’art, aux résidents des EHPAD à partir de courtes vidéos réalisées par les équipes du musée imaginé. Ce mode de médiation a été pensé en prenant en compte le contexte actuel de pandémie. Il peut en effet s'adapter à des contraintes sanitaires strictes.

Chaque vidéo, dynamique et ludique, sera consacrée à une œuvre d’art commentée par les médiateurs du musée imaginé (présentation de l’artiste, description et analyse de l’œuvre, etc.).

 

Ces vidéos seront transmises aux animateurs des EHPAD qui les visionneront avec les résidents et, si la situation sanitaire le permet, les médiateurs du musée imaginé.

Afin que les résidents s’approprient de manière ludique les œuvres découvertes dans ces vidéos, des ateliers créatifs leur seront proposés, menés par les animateurs des EHPAD et/ou les médiateurs du musée imaginé en fonction des conditions sanitaires. 

 

Il s’agira en particulier de recomposer et de réinterpréter les œuvres d'art présentées. Et notamment, en réalisant, dans la mesure du possible, des tableaux vivants à partir d’accessoires, de créations peintes ou dessinées, etc., et en prenant la pose ! Il n’y a pas d’autres limites que celles de l’imagination des résidents et des animateurs.

 

Ces « recompositions », une fois photographiées, seront diffusées sur une plateforme numérique pour mettre en valeur ces créations et les porter à la connaissance de tous les EHPAD participants, des familles des résidents et du public.

Des tirages papier seront réalisés afin d’être exposés dans chaque établissement.

 

Ce projet, en cours de réalisation, reste ouvert à d’autres structures que celles ayant participé à sa création. Nous pouvons même envisager une mixité des publics en intégrant par exemple, des centres sociaux et des établissements scolaires.

 

 


Défi "Confinement" - Chez nous

Lors du 1er confinement, Le musée imaginé a lancé un défi "confinement" à ses adhérents aux cours d'histoire de l'art. Il s'agissait pour eux de recomposer en photographie des œuvres célèbres en utilisant ce qu'ils avaient sous la main et que nous publierons régulièrement sur ce site et sur la page Facebook de l'association.

Pour cette première, c'est Barbara qui s'y colle en rendant hommage à Dali.

 

 

 

Cliquez sur les images ci-dessous pour découvrir qui a rendu hommage à ces grands artistes.

Pour la deuxième série de revisites, cliquez ci-dessous

3ème série des défis "confinement"

4ème volet du défi "confinement" (cliquez sur les images !)

Une cinquième série de défis "confinement".

Le musée imaginé a proposé aux résidents l'EHPAD Bois Gramond d'Eysines de participer au défi "confinement". Accompagnés par Sandrine, l'animatrice, ils ont relevé le défi, bravo à eux !!!

 

Dernière série de défis "confinement". Merci à tous ceux qui ont participé !